Etudier à Paris

  • espagnol

C’est décidé, vous allez quitter votre douce patrie pour vous installer en France, ou simplement passer quelques vacances à Paris. Avez-vous pensé à tout ?

Quelques tuyaux :

  • Franchir la frontière (en toute légalité)
  • Séjourner en France tout en restant « régulier »
  • Etudier à Paris
  • Travailler à Paris
  • Se loger à Paris
  • Vous pouvez trouver des informations essentielles sur le serveur France du Ministère des Affaires étrangères, notamment la liste des ambassades et représentations françaises à l’étranger et la liste des ambassades et représentations étrangères en France. Vous pouvez également consulter le Guide du Droit des à Ã???trangers rédigé par SOS Racisme, édité par Le Livre de Poche, n°13658.

    Franchir la frontière

    Pour les ressortissants de l’Union européenne : une simple carte d’identité en cours de validité suffit.
    Pour les autres pays de l’Espace économique européen et/dont Andorre, Autriche, Canada, Chypre, États-Unis, Islande, Japon, Liechtenstein, Malte, Monaco, Saint-Marin, Saint-Siège (auxquels s’ajoutent Hongrie, République tchèque, Slovaquie, Pologne pour des séjours de moins de trois mois) : un passeport en cours de validité, sans visa.
    Pour les ressortissants des autres pays : visa français sur passeport en cours de validité ; documents relatifs à l’objet et aux conditions de séjour (tourisme, visite privée), à ses moyens d’existence (espèces, chèques de voyage, carte de crédit internationale), à ses garanties de rapatriement (billet de retour). Le visa (payant) est à demander auprès des ambassades et consulats. Pour les visites privées, il sera exigé un certificat d’hébergement à retirer dans les mairies.

    Séjourner en France

    Il existe principalement 2 types de visas :
    Visa court séjour (trois mois maximum), à demander auprès des consulats Visa d’établissement ou long séjour, auprès des ambassades : il est destiné aux étrangers venant s’établir en France pour une durée prolongée (étudiants, travailleurs, membres de famille, visiteurs), coûtant 100 Euros.
    Séjours prolongés :
    Tout étranger qui souhaite séjourner en France après l’expiration d’un délai de trois mois depuis la date d’entrée sur le territoire français doit y être autorisé. Cette autorisation doit être matérialisée par un document : le titre de séjour. Il est délivré par le préfet du département de résidence de l’étranger (à Paris, par le préfet de police). Après la demande de première délivrance ou de renouvellement de titre de séjour, l’étranger est muni d’un récépissé l’autorisant à séjourner pour une période d’un mois minimum. Outre la carte de ressortissant d’un état membre de l’Union européenne (valable 5 ans et renouvelable de plein droit), il en existe deux types : la carte de séjour et la carte de résident. La carte de séjour temporaire ne peut excéder un an. Elle porte la mention « visiteur » pour l’étranger qui peut justifier de ressources suffisantes pour n’exercer aucune activité professionnelle. Elle porte la mention « étudiant » pour l’étranger qui justifie des moyens d’existence suffisants et qui suit un enseignement ou fait des études en France. Elle porte la mention « salarié » pour l’étranger qui justifie avoir reçu l’autorisation d’exercer en France une activité salariée. Pour l’obtenir : à la préfecture ou sous-préfecture du département de résidence, l’étranger doit présenter un passeport en cours de validité revêtu d’un visa se long séjour (sauf dispense prévue par des accords internationaux), des pièces d’état civil (livret de famille, extrait d’acte de naissance…), des pièces récentes justifiant du domicile (quittance de loyer, facture EDF…), tout document justifiant les activités exercées et les moyens d’existence (fiche de paie, contrat de travail, attestation de travail…), un certificat médical qui fait suite à la visite de contrôle de l’Office des migrations internationales (OMI). Pour le renouvellement : à effectuer dans le courant des troisième et deuxième mois précédent l’expiration de la validité. Après trois ans, après trois renouvellements, l’étranger titulaire d’une carte de séjour temporaire peut demander une carte de résident. La carte de résident est délivrée de plein droit à l’étranger qui est en situation régulière depuis plus de dix ans, sauf s’il a été, pendant cette période, titulaire d’une carte de séjour temporaire portant la mention « étudiant ». La carte de résident est valable 10 ans. Elle est renouvelable de plein droit si la situation de l’intéressé n’a pas changé depuis la première obtention.

    Etudier à Paris

    Pour entrer en France, les étudiants étrangers doivent être munis d’un visa consulaire de long séjour (sauf UE, Suisse, Andorre, Liechtenstein, Saint-Marin et Saint-Siège). Pour l’obtenir, il faut justifier de moyens d’existence suffisants, produire une attestation d’inscription ou de préinscription dans un établissement d’enseignement ou de formation professionnelle public ou privé, produire également un certificat de contrôle médical et une couverture sociale (sécurité sociale étudiante ou assurance volontaire).
    La carte de séjour temporaire s’obtient en s’adressant à la préfecture du lieu de résidence de l’étudiant dans les trois mois suivant son arrivée en France. Pour son renouvellement, il faut obligatoirement que le demandeur ait une inscription universitaire, une attestation de réussite aux examens et un justificatif de ressources suffisantes. Cette carte est renouvelable tous les ans. L’inscription en premier cycle d’études universitaires nécessite une demande préalable. L’admission est en effet conditionnée par les possibilités d’études et de formations offertes, les possibilités d’accueil, le niveau de compréhension de la langue française (se renseigner auprès de l’ambassade de France). Il convient donc d’attendre la réponse des universités avant de quitter le pays d’origine.
    Un étudiant, pour pouvoir exercer une activité salariée (qui ne peut dépasser 20 heures hebdomadaires), doit obtenir une autorisation provisoire de travail (auprès de la DDTE, Direction départementale du travail et de l’emploi). Par ailleurs, le serveur France du Ministère des Affaires étrangères donne quelques informations destinées aux étudiants étrangers voulant obtenir une bourse du gouvernement français.

    Travailler à Paris

    Les étrangers sont soumis pour travailler à un régime d’autorisation préalable et ils doivent être titulaire d’une autorisation en cours de validité. Il est de plus interdit à toute personne d’engager à son service un employé non munis du titre l’autorisant à exercer une activité salariée en France. Outre le cas particulier des travailleurs saisonniers, cette autorisation est constituée par la carte de séjour portant la mention « salarié » ou de la carte de résident. Tout ressortissant étranger venant en France dans l’intention d’y travailler doit être porteur, au moment de son entrée en France, d’un contrat de travail revêtu du visa des services du ministre du Travail. Il doit aussi être introduit par l’OMI auquel revient le monopole des ces opérations. Exceptionnellement, un étranger entré en France à un autre titre que celui de travailleur salarié peut obtenir une carte de séjour temporaire « salarié ». Il lui appartient de déposer une demande dans un commissariat, mairie, préfecture ou sous-préfecture, accompagné notamment d’une promesse d’embauche et de l’engagement par l’employeur de verser la redevance de l’OMI. Le bimensuel de petites annonces France USA Contacts (FUSAC), ainsi que le mensuel The Paris Free Voice, gratuits et disponibles un peu partout, dans certaines librairies et certains bars ou restaurants (notamment dans le Quartier latin), contiennent de nombreuses annonces d’emploi – beaucoup de restaurants ou bars recrutent de jeunes étrangers comme serveurs. Un tableau d’affichage de petites annonces est constamment remis à jour à l’American Church Community Center, 65 quai d’Orsay, 7e (tél. 47 05 07 99). Le CROUS, en collaboration avec l’ANPE, possède un Service des emplois temporaires, proposant des gardes d’enfants à l’année et des chambres au pair, accessibles également aux étudiants étrangers sur présentation de leur carte de séjour ou de résident, ainsi que de leur carte d’étudiant, d’une photo d’identité récente et d’une justification de couverture sociale. L’inscription se fait sur place au CROUS, au guichet du 3e étage, du lundi au vendredi, le matin de 10h à 11h45. N’oubliez pas les newsgroups fr.emplois.offres et fr.jobs.offres, qui contiennent souvent des annonces, essentiellement dans le domaine de l’informatique.

    Se loger à Paris

    Comme dans toutes les grandes villes, trouver un logement à Paris est difficile, mais pas impossible. à Ã??? moins de faire jouer ses relations, il n’y a guère que deux moyens : les agences et les petites annonces. Encore une fois, France USA Contacts (FUSAC) et The Paris Free Voice sont une bonne source pour les petites annonces de logements et pour pouvoir se meubler à moindres frais. Un tableau d’affichage de petites annonces est constamment remis à jour à l’American Church Community Center, 65 quai d’Orsay, 7e. Le newsgroup, les sites de collocations sont également intéressants (voir références – section « Immobilier »). Les étudiants étrangers âgés de moins de 26 ans au 1er novembre de l’année universitaire pour laquelle ils font leur demande ont également la possibilité de demander une chambre en cité universitaire. Il convient de déposer une demande auprès du Centre régional des œuvres universitaires et sociales (CROUS). Si on vous attribue une chambre, le renouvellement doit être demandé chaque année. Les foyers ou foyers de jeunes travailleurs peuvent également fournir des logements bons marchés. Les étrangers ayant décidé de s’installer en France pour un certain temps doivent savoir qu’ils ont accès aux logements HLM au même titre que les français. Il n’existe pas de quotas. Pour obtenir un logement HLM géré par un office public, il faut déposer un dossier auprès de la mairie. Si l’HLM est géré par un organisme privé, s’adresser à cet organisme.

    Plus d’infos :
    france.diplomatie.fr
    Centre national des oeuvres Universitaires et scolaires
    Programme Socrate

    

    Un commentaire sur “Etudier à Paris”

    1. madec pat dit :

      Bonjour
      Je cherche l’adresse postale ou e-mail du Préfet de Paris; mon lieu de résidence pour postuler à la réserve EPRUS/pandemie,mais quel « Préfet » à paris??il y en a plusieurs car statut particulier de Paris??destinataire de ma lettre ( voir http://www.eprus .fr) merci!!

    Laisser une réponse