Histoire de Paris

Les Gaulois :

Les premiers habitants de ce qui devait devenir la Capitale de France, étaient les Parisii. On ne sait trop quand ils s’installèrent, mais on est sur qu’au moins 100 ans avant J.-C., l’île de la Cité était habitée par cette peuplade de la Gaule Celtique. Le Chef-Lieu des Parisii était donc cette Cité de Lutetia, la Lutèce des Romains. En 52 av. J.C., lors de la conquête des Gaules, le Général Romain Labienus prend les Gaulois à revers et leur inflige une terrible défaite, et un massacre impitoyable. Telle fut la première bataille de Paris. Après avoir définitivement vaincu Vercingétorix, les Romains y aménagèrent une garnison. En trois siècles, les Romains y apportèrent leur savoir. Ils construisirent des marchés, des temples, des ponts plus solides et des rues bien droites tracées selon un quadrillage conformes aux règles de l’urbanisme militaire en vigueur dans les camps Romains.

LES BARBARES DEBARQUENT: (V ème – X ème siècle)

Le nom de Paris a remplacé celui de Lutèce à la fin du IV ème siècle. Au VI ème siècle, Clovis, après avoir démoli à Soissons le dernier représentant de l’autorité Romaine et la tête du guerrier qui avait brisé son vase, décida d’établir sa Capitale. En 508, il choisit Paris. Les Carolingiens ayant lâchement laissé les pirates Normands piller et brûler la ville, il faudra attendre jusqu’à la fin du IX siècle qu’Eude se fasse couronner à Paris (dont il était le comte) pour que celle-ci soit enfin consacrée Capitale de la France (à vrai dire, encore une petite Capitale repliée dans la cité).

Essor de la capitale. avec les grands rois (X ème – XV ème siècle)

Avec les Capétiens, Paris redevint centre du pouvoir politique. L’activité marchande de la Seine va donner l’essor à la ville. La corporation des bateliers sera à l’origine du blason de Paris, avec son navire et sa devise: « FLUCTUAT NEC MERGITUR » (« il est battu par les flots mais ne sombre pas »).

FLUCTUAT-NEC-MERGITUR
« Fluctuat nec mergitur »

Faute de place le marché basé au départ sur l’Ile de la Cité, va déménager pour huit siècles au lieu dit « Les Champeaux » , plus connu aujourd’hui sous le nom des Halles. La Cité, ou se concentre églises et Palais Royal, voit s’élever à partir de 1163, la Cathédrale Notre-Dame . A la fin du XII ème siècle, le développement de la ville contraint le nouveau Roi, Philippe Auguste à renforcer les défenses de la ville, et à faire bâtir un rempart qui s’achève par la forteresse du Louvre (1190). La rive gauche renaît avec l’Université. Saint-Louis et Philippe Le Bel bâtissent la Sainte Chapelle, agrandissent le Palais de la Cité. Paris compte bientôt plus de 200 000 habitants, et consente le pouvoir politique, religieux, économique et intellectuel. Pourtant, la révolte Parisienne conduite par l’ambitieux Étienne Marcel, prévôt des Marchands, va faire naître chez les Rois de France une profonde méfiance envers le Paris populaire et frondeur. La guerre de 100 ans ruine la ville. En 1370, afin de s’adapter à la superficie toujours grandissante de la ville, et de remplacer l’enceinte de Philippe Auguste, qui tombait en ruine, Charles V en fait construire une nouvelle, dont le tracé correspond à celui de nos grands boulevards, qui relient aujourd’hui la Bastille à la Madeleine. Dès lors et pendant les quatre siècles suivants, l’organisation de Paris se fera de façon planifiée.

Notre Dame
Notre Dame De Paris, de nuit – Façade Ouest
Sa construction, débutée en 1163, s’achève en 1330.

XVI – XVIII ème siècle

Après que Louis XII est fixé les premiers règlements d’urbanisme, François 1er entreprend la reconstruction du Palais du Louvre, fait élargir les rues, engage la Municipalité à construire un hôtel de Ville digne de Paris. Cette véritable renaissance s’accompagne d’un immense prestige intellectuel. En 1572, commence la période des guerres de religion, qui ruine une partie de la ville. Henri IV, sitôt après sa conversion, la relève avec rapidité et marque son souci d’organisation urbaine, dont Sully élabore les règles. Les promoteurs privés prennent le relais de l’initiative Royale, et les nouveaux quartiers lotis se multiplient (île St Louis, Faubourg Montmartre, faubourgs St Honoré et St Germains).
Marqué par la Fronde, Louis XIV n’aimera guère Paris; malgré les Arcs de Triomphe (Porte St Denis, Porte St Martin), les places entourant sa statue (place des Victoires, place Vendôme), le Roi Soleil préfère Versailles. Le XVIII ème siècle s’accompagne d’une croissance économique sans précédent. Les constructions privées témoignent pour la première fois d’un réel souci de confort; Louis XV engage de grandes opérations dans Paris (Place de la Concorde, Panthéon, St Suplice, Ecole Militaire). A la veille de la Révolution, Paris compte 650 000 habitants. La Révolution ne construit pas, elle détruit: après la Bastille, les couvents et les églises sont mutilés ou rasés.

Place Vendome - Sous Louis XIV
Place Vendôme et la statue de Louis XIV
Pour l’inauguration de la « Place des Conquêtes » (nom originel de la place Vendôme), les immeubles actuels n’existent pas encore, et seules des façades sont construites, afin de dessiner une harmonie architecturale.

Hôtel des Invalides
Les Invalides – De nuit
Les Invalides, oeuvre de Jules Hardouin Mansart et de Robert de Cotte qui acheva les travaux en 1735

XIX ème siècle

Napoléon fait de Paris la Capitale de son Empire. Son génie d’organisation s’applique aussi bien à la voirie, aux égouts, ou à l’adduction d’eau, qu’aux grands travaux que sont l’Arc de Triomphe du Carrousel, celui de l’Etoile, la Bourse, la Madeleine.

L\
L’Arc De Triomphe – De nuit

Carroussel du Louvre
Arc du Carroussel du Louvre – De nuit

Il faudra cependant attendre le Second Empire et Haussmann pour que ses projets d’élargissement des rues se réalisent. Entre temps, maisons de rapport et immeubles gonflent les faubourgs du nord et de l’Est, foyer des révolutions de 1830, puis de 1848. Napoléon III s’entoure d’un état-major exceptionnel pour refaire Paris. En quinze ans, une ville moderne naît. Les boulevards trouent l’enchevêtrement des ruelles d’autrefois (Saint-Michel, Sébastopol, Strasbourg, Magenta, Voltaire et Diderot, Saint Germain, Malesherbes et Haussmann). La Commune interrompt cette période exceptionnelle. L’expansion de la Capitale reprend avec la III ème République. Le Sacré Coeur s’élève, partout se répand l’architecture du fer dont la vedette incontestable est la Tour Eiffel (1889). Le sous-sol se creuse; égout, distribution d’eau, de gaz, d’électricité, et surtout le réseau du Métropolitain, qui ouvre le XX ème siècle.

Construction du métro place de l
Début 1900 : Construction du métropolitain place de l’Opéra
Le creusement des tunnels du métro a été effectué à la pioche et les déblais évacués par tombereaux à chevaux, camions ou tramways.

XX ème siècle

La « Belle Epoque » n’est bientôt plus qu’un souvenir; Paris sort de la Guerre 1914-1918 pour plonger dans la crise économique et politique. Le béton est utilisé pour la première fois (théâtre des Champs Elysées), les premières habitations à loyer modéré sont incapables de remédier à la crise du logement. Sous l’occupation Allemande (juin 1940- août 1944), au monde du rationnement, des rafles et de la peur, s’oppose un vie nocturne brillante et provocante en même temps qu’une réelle création intellectuelle et artistique. Après l’insurrection des comités de résistants des 19 et 20 août, les chars de la division Leclerc entrent à Paris le 24 Paris libéré, un énorme effort de reconstruction et de modernisation est engagé. Les années 50 voient s’élever des immeubles sans âme, et ce n’est que dans les années 60 que le style international fait son apparition, avec le verre, l’acier, l’aluminium (palais de l’Unesco, Maison de la Radio, Tour-Montparnasse, Palais des Congrès). Les problème de circulation et d’approvisionnement conduisent à la destruction des pavillons de fer des Halles de Baltard (1970), à l’ouverture contesté des voies Express sur les rives de la Seine. Pour la première fois de son histoire, Paris élit un maire, en 1977.


1960 : Maison de de la Radio

Pour en savoir plus :

Paristoric:
Adresse 11 bis, rue du Scribe, 75009
Métro Opera

Horaires Ouvert tous les jours de 9h à 21h; de novembre à mars, de 9h à 18h00 (21h les vendredis et samedis) A chaque heure, une séance du film Paristoric de 45 mn, retraçant 2000 d’histoire de la Capitale. Traduction par écouteur en sept langues.

Image de prévisualisation YouTube

Vos Vidéos :

Travel Guide — Paris, France:

Image de prévisualisation YouTube



Laisser une réponse